parallax background

Auckland : nos premiers pas en Nouvelle-Zélande

15 septembre 2017
Nouvelle-zélande-montagne (1)
Les 7 étapes de
“Je pars à l’autre bout du monde.”
1 septembre 2017
Flowers
Marre de manger gras sur Auckland ? Iliada Mediterranean cafe
1 octobre 2017
 
Auckland, notamment appelée ville des amoureux par son nom maori TAMAKI MAKAURAU (Référence au sol volcanique fertile d'Auckland et le positionnement entre deux côtes riches en ressources) n’a pas une date d’anniversaire précise. En effet, ses terres sont nées entre 140 000 et 600 000 années. Cette ville est une terre habitée par de nombreux volcans, 53 pour être exacte. Le dernier, Ransitoto est rentré en éruption il y a 600 ans, 19 e fois en 20 000 ans, je laisse aux matheux nous calculer la probabilité temporelle de la prochaine éruption (n'hésitez pas à nous laisser votre estimation en commentaire :D ) … Auckland a été la capitale de Nouvelle-Zélande de 1840 à 1865 en faveur par la suite de Wellington. On lui attribue aujourd’hui le nom de capital économique ! 

Auckland : nos 10 premiers jours en Nouvelle-Zélande

Comme je l’ai dit précédemment dans l’article « 7 étapes de « Je pars à l’autre bout du monde. », nous sommes arrivés à Auckland après 27 heures de vol. Deux français sont venu nous chercher pour nous amener manger notre premier burger de la Nouvelle-Zélande, une célèbre chaine américaine ici : Burger Fuel. Une chaîne assez sympa, qui change du célèbre MC Donald. Nous ne favorisons pas les chaînes de fast-food, mais malheureusement, nous en parlerons dans un prochain billet. Il n’y a pas une grande culture de la nourriture et nous avons souvent regretté de manger local (financièrement et surtout d’un point de vue gustatif). Mais nous ne perdons pas espoir !

C’est ce jour-là que nous avons pu écouter les premiers avis de Français sur la Nouvelle-Zélande. Les kiwis très réputés pour leur gentillesse, ne font pas fines impressions devant nos Françaises. En effet, plusieurs fois, nous avons pu entendre que les néozélandais avaient une vision « arriérée » de la femme. En particulier sur l’île du sud.  Rassurez-vous mesdames, je ne confirme pas encore cette réputation ! Je suis actuellement sur l’île du Nord, mais je ne ressens pas la moindre mauvaise attention ou de rabaissement social ! Alors info ou intox, nous pourrons en reparler si nos nez de vagabonds reniflent quelque chose de mauvais ! 


„Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir .” Gilbert Keith Chesterton

Comme tout bon backpacker : notre première auberge de jeunesse

Nous n’avons pas échappé à la règle en réservant nos trois premières nuits dans une auberge de jeunesse ou plus communément appelé backpack. Les prix sont très élevés en Nouvelle-Zélande sur les auberges de jeunesse : en moyenne 80$ NZ pour une chambre double à 25 à 30 $/pp pour un dortoir. Pour notre arrivée, nous avions choisi l’auberge Kiwi Brown dans le quartier de Ponsonby à côté du centre-ville d’Auckland.

Auberge sympa, propre et mignonne. Malheureusement, nous ne nous sommes pas sentis très bien accueilli car nous nous attendions à avoir de l’aide pour notre arrivée en Nouvelle-Zélande. Notamment pour pouvoir faire notre demande d’IRD. En effet, pour pouvoir faire sa demande aujourd’hui, il vous faudra une adresse basée en Nouvelle-Zélande. Et nous avions entendu dire que l’auberge pouvait nous la fournir. Ce qui est le cas pour la maudite de somme d’un dollar néo-zélandais. Mais nous avons été surpris car après avoir payé. La personne nous a expressément dit que nous n’étions pas restés assez longtemps et que si la banque appelait l’auberge, « elle ne mentirait pas pour nous… ». 

Heureusement, avant notre départ, nous avions découvert un site nommé Homestay. Qui est une sorte de Airbnb où l’habitant peut louer une chambre. Nous avions décidé de rester chez une petite famille pendant une semaine à seulement 14 $ la nuit et par personne. Ce qui reste minimum deux fois moins cher qu’une auberge. De plus, cela permet une première initiation à l’anglais. Merci à la famille Stuart de nous avoir accueillis, car ils ont été notre repaire pendant une semaine.  Cette famille a été simplement extraordinaire avec nous. Elle a aidé sur beaucoup de points, notamment l’IRD, l’ouverture d’un compte banque, nous faire visiter le quartier d’Avondale, nous offrir des draps, des repas. Cela permet vraiment une rencontre remplie de partage

 

Homestay : le bon compromis pour un backpacker

On vous recommande vivement de passer par Homestay car les prix sont vraiment moins chers qu’une auberge de jeunesse, hôtel ou Airbnb qui peut être plus compétitif qu’un backpack. Vous trouverez évidemment tous les prix, mais en cherchant bien, vous pourrez trouver des petites perles comme nous ! En tout cas, nous vous le souhaitons petits vagabonds ! Homestay ne se réserve pas à la Nouvelle-Zélande, vous pouvez trouver l’Australie, le Japon, la France et pleins d’autres terres inconnues.

Vous pourrez évidemment trouver des prix compétitifs en Auberge, loin de nous l’idée de critiquer le choix du backpack. Mais vous aurez moins de confort et peut-être de sécurité si comme nous, vous vous trimballez tout ce matériel de photographie.  En auberge, il y a l’avantage de rencontrer des personnes venant de partout dans le monde, des bons plans pour le boulot ou encore l’achat d’une voiture. Mais nous voulions vous montrer que ce n’était pas la seule option qui s’offrait à vous !

 
 

 

Auckland : une ville pleine de surprise

Quand nous sommes arrivés à Auckland, nous avons été surpris par la hauteur de ses buildings. Pas aussi impressionnante que la ville de New-York d’après Jonathan. Mais pour moi, ce fût une grande première ! Auckland est une très grande ville, où du moins elle est très étendue par sa grande banlieue. Vous y trouverez de nombreux restaurants, bars et magasins. La vie est très cher sur Auckland même si vous trouverez des prix intéressants notamment les restaurants sur le port.

Par ailleurs, nous avons un très bon restaurant à vous conseiller qui se trouve à Ponsonby Central, près de l’auberge Kiwi Brown ! El Slizzling chorizo, restaurant Argentin. Vous y mangerez une très bonne viande accompagnée d’un très bon vin pour un prix assez élevé, on ne vous le cache pas. Mais c’est le meilleur restaurant que nous avons pu tester depuis notre arrivée. Nous avons eu raison de ne pas perdre espoir ! 


 

J-Day : un autre monde

Je pense à nos familles qui risquent d’être surprises en lisant, ces lignes. Mais ce fut une surprise aussi pour nous de tomber sur cette fête nationale en faveur de la légalisation du Cannabis en Nouvelle-Zélande : le J-Day.  Au programme, concert de reggae, des Food trucks et de la prévention sur cette plante interdit à la consommation. Mais le cannabis dit médicinal est devenu légal en 2016.  Imaginez notre surprise d’arriver dans ce festival de 300 personnes faisant la fête pour le cannabis en plein centre d’Auckland alors que cela est complétement illégal et passible d’un an d’emprisonnement ! Mais nous avons trouvé cela positif et non-hypocrite de pratiquer de la prévention autour de la consommation qui existe de partout dans le monde plutôt de réprimander et d’ignorer l’existence de cette dernière.

Pour résumé, Auckland est une ville plutôt agréable si vous recherchez les avantages de la ville. Attention votre porte-monnaie devra rester bien accrocher pour suivre vos dépenses. Mais si votre objectif est de trouver un boulot en ville : Auckland et Wellington sont faites pour vous !

 

SUIVEZ-NOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.